La confiance se mérite

Dieu notre Sauveur veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la pleine connaissance de la vérité (1Tm 2,4).
Ainsi, toute personne qi veut honorer Dieu peut participer à ce processus de révélation. Cela se vit au coeur de la vie normale, de la réalité des gens de notre temps.
L’économie et la finance y occupent une grande place ?
Alors, apprenons à user des biens de ce monde en enfants de lumière (cf Lc 16,8). Développons notre clairvoyance et restons sensibles au bien commun. Telle était jadis l’impulsion du prophète Amos, violemment rebuté par les abus des profiteurs (cf. Am 8,4-7). Tel est aussi, le message de Jésus lorsqu’il propose à ses disciples le choix le plus important de leur vie: choisir Dieu comme priorité.
L’enjeu, c’est de mériter la confiance, pour prouver qu’on sera digne de s’investir dans le service de Dieu. « Si donc vous n’avez pas été dignes de confiance pour l’argent malhonnête, qui vous confiera le bien véritable? » (Lc 16,11).
On peut faire ses preuves dans la gestion de la cité, pour apprendre à contribuer au déploiement du royaume de Dieu. Cela justifie de prendre au sérieux les gens qui s’engagent dans le monde politique et le monde économique,et, au moins, de les porter lucidement dans notre prière (cf. 1 Tm 2,1-2).
Finance, économie peuvent devenir des leviers de bienfaits pour l’humanité.
Honorons les gens qui, par vocation, s’investissent avec habileté dans la gestion équitable des biens de ce monde.

Père Alain Faucher extrait de la revue Magnificat