Un roi étonnant

En cette fête du Christ Roi de l’univers, la liturgie déconcerte nos imaginations humaines pour nous faire entrer dans l’imagination divine.
Nous aimons à nous représenter les rois avec de belles figures, drapés dans de magnifiques vêtements, une couronne d’or sur la tête, et siégeant sur un trône en majesté.
Le Christ se révèle un bien curieux roi: défiguré par les outrages et les crachats, dénudé jusqu’à la chair, couronné d’épines et trônant sur le dur bois de la croix.
Tout semble sens dessus dessous. C’est à n’y rien comprendre!
Dieu renverse tout notre imaginaire!
Ainsi en va-t-il de la logique du Père qui, dans le chaos et l’échec apparent, réordonne et sauve l’univers dans le don de son Fils.
La fête du christ Roi nous invite donc à changer notre regard sur le monde pour entrer dans la manière dont Dieu le voit et Dieu l’aime.
Ce contraste transparaît encore dans la phrase de Jésus au « bon larron »: « Aujourd’hui, tu seras avec moi. » Le présent de l’adverbe et le futur du verbe se confondent.
Dans le coeur ouvert de Dieu, l’aujourd’hui, c’est l’éternité. Ce que le Christ a vécu hier sur la croix est encore valable aujourd’hui pour chacun de nous, car sa royauté est éternelle.
Dès lors, le dernier dimanche du temps ordinaire nous incite à vivre notre aujourd’hui comme si nous étions déjà dans l’éternité du Royaume, en imitant le Roi qui s’est fait le serviteur de tous.
Le règne éternel de Dieu est un règne d’humilité, de service, d’amour et de don de soi, à l’image de ce Roi qui donne sa vie pour ceux qui l’aime.

Père Sylvain Brison extrait de la revue Magnificat